Chorégraphie   Kader Belarbi

Librement inspirée des lettres à son frère Théo de Vincent Van Gogh

Musique Uri Caine Ensemble, Adagietto n°5 de G.Malher

Durée 14 minutes

 

 

 

“L’amour de deux frères est un soutien dans la vie, c’est une vérité universellement admise. Dès lors cherchons à resserrer ce lien et que l’expérience de la vie le fortifie, demeurons francs et sincères l’un envers l’autre, qu’il n’y ait pas de secret entre nous comme c’est le cas à présent“.                        

 

Vincent Van Gogh à Théo, mars 1897