Salle des pas perdus

Création le 15 mars 1997 par des danseurs du Ballet de l'Opéra national de Paris à l'Amphithéâtre de l'Opéra-Bastille.

Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 13 avril 2016

 

Musique Serge Prokofiev

Chorégraphie et scénographie Kader Belarbi

Costumes Michaëla Buerger

Lumières Sylvain Chevallot

 

Julien Le Pape Piano

 

Ce ballet est inspiré par un poème de Louis Aragon : « Un beau soir, l’avenir s’appelle le passé, c’est alors qu’on se tourne et qu’on voit sa jeunesse. »

Dans un huis-clos, quatre personnages décalés traînent leurs souvenirs et leurs valises. Comme hors du temps, trois femmes et un homme se rencontrent et voyagent dans leur mémoire sur des pages pour piano de Prokofiev. « Plus que les exploits divertissants des corps glorieux, j’ai souhaité offrir la vision d’une humanité en panne qui, je l’espère, touchera au cœur. L’expression du dérisoire où l’on essaie tout de même de s’en sortir. Il y a sans doute la souffrance modeste, le déchirement pudique et aussi l’enfermement oppressant, banalisés en presque rien. La musique en donne le climat, incisive, ironique voire sourdement douloureuse et surtout nostalgique. Un brin d’humanité comme un moment de poésie triste, sans tragique. »

 

Kader Belarbi